L’avenir toutes voiles dehors pour Toyota

Toyota soutient le premier bateau à propulsion hydrogène dans son tour du monde.

Le catamaran «Energy Observer» est autonome en matière d’énergie grâce à la production d’hydrogène à partir d’eau de mer.

Toyota soutient le premier bateau à hydrogène dans son tour du monde. Le mix énergétique du catamaran «Energy Observer» à propulsion électrique associe des énergies renouvelables à un système capable d’extraire de l’hydrogène de l’eau de mer sans production de carbone. N’émettant aucun gaz à effet de serre ni particules fines, Energy Observer a pour objectif de démontrer le potentiel des sources et des réservoirs d’énergie renouvelable. Spécialiste de l’hydrogène, la marque Toyota soutient ce projet lancé en 2017 à Saint-Malo (France) et jette un regard plein d’espoir sur l’année 2020 qui devrait marquer l’arrivée du catamaran à Tokyo, en amont des Jeux Olympiques.

Bien plus qu’un bateau, Energy Observer est une source d’inspiration et de solutions en matière de production d’énergie durable et respectueuse de la nature. Il expérimente également des technologies destinées à être raccordées aux réseaux énergétiques du futur de manière efficiente et à grande échelle.
Cette aventure est à la fois un défi humain et technologique, puisqu’il s’agit en outre de tester les équipements de bord en conditions extrêmes. En se lançant dans le premier tour du monde à bord d’un bateau autonome en énergie, l’équipage placé sous la direction de Victorien Erussard et Jérôme Delafosse cherche des solutions en faveur d’une transition écologique et énergétique.

L’hydrogène au coeur du projet Energy Observer est la raison primaire de l’engagement de Toyota Motor Europe. Cette technologie présente l’avantage d’être considérablement plus légère qu’une solution basée sur des batteries. Son potentiel de stockage d’énergie remédie à la nécessité de disposer d’une alimentation continue en énergie, sur terre comme en mer. De plus, l’énergie excédentaire permet d’augmenter l’autonomie des installations fixes et mobiles.

«Nous sommes très heureux de la participation de Toyota Motor Europe à notre projet. Nous partageons leur vision de l’hydrogène comme accélérateur de la transition énergétique, une vision que nous souhaitons porter jusqu’aux Jeux Olympiques 2020 à Tokyo», déclare Victorien Erussard, fondateur et capitaine d’Energy Observer.
Pour Matt Harrison, vice-président Ventes et Marketing de Toyota Motor Europe, «Energy Observer est une initiative fascinante et nous sommes ravis de collaborer avec une équipe de passionnés. Ce projet démontre une fois de plus la grande polyvalence de cette technologie à l’aube d’une société hydrogène.»

Pionnière de ce mode de propulsion depuis de longues années, Toyota a réalisé des tests approfondis dans des conditions difficiles afin de s’assurer que l’hydrogène puisse constituer une alternative concrète aux carburants traditionnels. Parmi ses multiples avantages, soulignons un ravitaillement rapide, une grande autonomie ainsi qu’une expérience de conduite zéro émission pour les véhicules de tourisme, les bus et les poids lourds. Première voiture de série conçue spécialement pour la propulsion hydrogène, la Toyota Mirai a été commercialisée en Suisse au mois d’avril de cette année.

Pour en savoir plus sur Toyota

Notre protection des données électroniques

Nous utilisons des cookies sur notre site Internet pour vous offrir le meilleur service.  Si vous l'acceptez, vous pouvez continuer de consulter notre site Internet ou vous pouvez vous renseigner sur la manière dont nous gérons les cookies.