1. Company
  2. Toyota News
  3. 2021
  4. GR Yaris Hydrogen
Je souhaite...
Je souhaite...

Toyota présente le projet GR Yaris Hydrogen

  • Le concept opte pour la même motorisation que la Corolla Sport à l’hydrogène utilisée dans le cadre de la série de courses Super Taikyu au Japon

  • Le moteur modifié de la GR Yaris fonctionne à l’hydrogène plutôt qu’à l’essence

  • Un moteur à combustion à l’hydrogène ne génère quasiment pas d’émissions, tout en conservant les émotions des impressions sensorielles typiques d’un moteur à combustion

  • Le développement se poursuit dans les conditions spécifiques au sport automobile japonais
 

Toyota présente la technologie expérimentale d’un moteur à combustion fonctionnant à l’hydrogène dans la GR Yaris, plusieurs fois primée. Le carburant à l’hydrogène, les réservoirs et le plein du véhicule d’essai sont les mêmes que ceux de la Mirai, le véhicule électrique à pile à combustible produit en série par Toyota.

Contrairement à la Mirai, où l’énergie résulte d’une réaction chimique dans les piles à combustible, la GR Yaris d’essai est équipée d’un moteur à combustion qui utilise l’hydrogène comme carburant.Tandis que la technologie du moteur à combustion à l’hydrogène en est encore aux premières phases de développement (ce dernier a débuté en 2017 mais le moteur n’est pas encore prêt pour le lancement de la production), la Corolla Sport à l’hydrogène affiche déjà des performances impressionnantes en course avec quasiment zéro émission de gaz d’échappement.

«L’industrie automobile japonaise doit être en mesure de produire efficacement des voitures de tourisme. Pour cela, les constructeurs doivent participer à des courses afin de tester jusqu’au bout la durabilité et les performances de leurs véhicules. La concurrence engendre le progrès, sans oublier l’enthousiasme des passionnés de sport automobile. Le but des courses n’est pas seulement d’assouvir notre curiosité, mais surtout de faire avancer l’industrie automobile japonaise.» Kiichiro Toyoda, fondateur de Toyota Motor Corporation (mars 1952)

La GR Yaris d’essai à l’hydrogène et la Corolla Sport sont toutes les deux équipées du moteur 3 cylindres 1,6 l turbo de la fameuse GR Yaris, mais avec une alimentation et une injection de carburant modifiées en vue du recours à l’hydrogène. La Corolla Sport à l’hydrogène participe depuis mai dernier à la série de courses Super Taikyu au Japon dans le cadre de la division ROOKIE Racing de TOYOTA GAZOO Racing. Le moteur à combustion expérimental à l’hydrogène doit ainsi être testé dans les conditions éprouvantes du sport automobile.

«Nous avons franchi la première étape pour participer à la compétition avec le moteur à hydrogène et pour le développer – c’est notre défi. Je pense que les choses seront un peu différentes dans dix ans, et j’espère que l’on se souviendra alors de la manière dont nous avons relevé le défi, en profitant de chaque instant .» Akio Toyoda, président de Toyota Motor Corporation

L’hydrogène brûle plus vite que l’essence et permet donc au moteur de réagir plus rapidement, tout en affichant d’excellents résultats sur le plan environnemental. Non seulement la combustion de l’hydrogène est très pure, mais elle préserve en outre les stimuli sensoriels caractéristiques des moteurs à combustion.

Toyota a intensifié ses efforts en vue d’atteindre la neutralité carbone, notamment en favorisant le recours à l’hydrogène avec la production en série de véhicules FCEV et de nombreux autres produits fonctionnant avec une pile à combustible. En développant ses technologies de moteurs à hydrogène dans le sport automobile, Toyota entend contribuer à une société basée sur l’hydrogène, plus avancée sur le plan écologique.