TOYOTA GAZOO Racing

présente la TS050 HYBRID

Pour TOYOTA GAZOO Racing, c’est le début d’une ère nouvelle dans le Championnat du monde d’endurance (WEC): cette saison, l’écurie automobile du constructeur japonais prend le départ avec deux voitures développées spécialement à cet effet. Présentées au Castellet sur le Circuit Paul Ricard, les deux TOYOTA TS050 HYBRID sont dotées d’un tout nouveau moteur.

Depuis le lancement de la série en 2012, la TS050 HYBRID est la troisième voiture WEC entièrement nouvelle de Toyota. L’écurie TOYOTA GAZOO Racing se mesurera aux autres concurrentes hybrides tels qu’Audi et Porsche et tentera de renouer avec les succès de la saison 2014 qui avait vu Toyota remporter le titre de champion du monde des pilotes et des constructeurs.

La nouvelle motorisation repose sur une architecture V6 biturbo 2,4 litres à injection directe associée à un système hybride développant 8 mégajoules. Ces deux composants ont été conçus au Japon par le département sport automobile du Higashi-Fuji Technical Center Toyota.

La nouvelle génération de moteurs biturbo est mieux adaptée au règlement FIA qui limite notamment le flux de carburant en course. L’engagement sur circuit permet de développer des technologies et des savoir-faire pour les voitures de tourisme. Comme sur les modèles hybrides Toyota destinés au grand public, des générateurs sur les essieux avant et arrière récupèrent l’énergie développée au freinage et la stockent dans une batterie lithium-ion. Le remplacement du super-condensateur équipant le prototype précédent TS040 par un accumulateur permettra à la TS050 de prendre le départ dans la catégorie LMP1 la plus élevée jusqu’à 8 MJ.

TS050
TS050
TS050

Le nouveau mode de propulsion entraîne des modifications du système de refroidissement et de l’aérodynamique. TOYOTA Motorsport GmbH a en outre complètement repensé le châssis, tout comme la transmission qui doit supporter le couple plus élevé du biturbo. Le déplacement des deux moteurs-générateurs optimise l’écoulement d’air sous la voiture. Les principes cinématiques de la suspension ont été retravaillés pour diminuer l’usure des pneus.

Les TOYOTA TS050 HYBRID ont apporté la preuve de leur fiabilité et de leurs performances sur plus de 22 000 kilomètres en essais. Les 25 et 26 mars 2016, de nouveaux essais se sont déroulés sur le Circuit Paul Ricard pour préparer la nouvelle saison du championnat du monde WEC qui compte neuf courses et débute le 17 avril à Silverstone.

Le volant de la première TOYOTA TS050 HYBRID portant le numéro 5 sera confié à Anthony Davidson et Sébastien Buemi, champions du monde en 2014, ansi qu’à Kazuki Nakajima, fort de plusieurs participations au 24 Heures du Mans. Le second bolide hybride, le numéro 6, sera conduit par Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi, ancien pilote de Formule 1. Bien que l’écurie n’ait pas défini de pilote d’essai ou de remplaçant attitré, elle pourra compter sur le jeune et talentueux pilote japonais Ryo Hirakawa.

Notre protection des données électroniques

Nous utilisons des cookies sur notre site Internet pour vous offrir le meilleur service.  Si vous l'acceptez, vous pouvez continuer de consulter notre site Internet ou vous pouvez vous renseigner sur la manière dont nous gérons les cookies.