Demande d'essai Commander prospectus Trouver un concessionaire Configurez votre Toyota Souscription Newsletter

L’ADAC a testé les hybrides plug-in

A l’occasion du Salon de Francfort (IAA), le club automobile allemand ADAC a soumis quatre véhicules hybrides plug-in à un test poussé et comparé les valeurs réelles aux données d’usine.

Sans surprise, la Toyota Prius Plug-in est la seule voiture à atteindre le score maximum de cinq points!

L’EcoTest de l’ADAC a comparé les résultats de quatre modèles associant un moteur thermique et un moteur électrique rechargeable sur une source externe. Résultat: les données des constructeurs en matière de consommation et d’émissions de CO2 s’écartent sensiblement de la réalité. Un seul candidat est parvenu à atteindre le maximum de cinq points du test.

Pour les constructeurs, seule la propulsion plug-in permet d’atteindre «sur le papier» les valeurs limites de CO2 imposées légalement. Il n’est donc guère étonnant que cette technologie soit de plus en plus utilisée sur les SUV.


Pourtant, un point faible demeure: les véhicules équipés d’une propulsion plug-in sont relativement lourds en raison de leur batterie supplémentaire par rapport aux voitures hybrides sans dispositif de charge externe. Et tout poids additionnel augmente la consommation.


L’ADAC a évalué et publié les résultats de l’EcoTest sur les performances environnementales et les valeurs de consommation réelles des quatre voitures plug-in: VW Golf GTE, Mercedes Plug-in S500, Mitsubishi Outlander PHEV Top 4WD et Toyota Prius Plug-in-Hybrid.

Conclusion: les données des constructeurs en matière de consommation et d’émissions de CO2 divergent sensiblement de la réalité, en particulier pour les véhicules à propulsion hybride. Seule la Toyota Prius 1.8 Plug-in-Hybrid Life a atteint le maximum de cinq étoiles environnementales à l’EcoTest de l’ADAC.


Pour lire le test complet avec tous les détails et la description de la méthode utilisée, cliquez ici.

Toyota Prius 1.8 Plug-in Hybrid

La Toyota Prius atteint le score maximal de cinq étoiles parmi les hybrides rechargeables sur le secteur. Ses émissions de CO2 s’élèvent à 106 g/km. Toutefois, si l’on additionne les valeurs du courant électrique converti en équivalents CO2, le résultat s’écarte de 26,1% par rapport aux données du constructeur. Ces dernières annoncent une consommation mixte de 2,1 l/100 km et 5,2 kWh/100 km, alors que l’EcoTest a mesuré 3,6 l/100 km et 3,7 kWh/100 km. En ne roulant qu’avec le moteur électrique, la Prius plug-in doit être rechargée au bout de 25 kilomètres.

VW Golf GTE

La VW Golf GTE n’obtient que quatre étoiles à l’EcoTest de l’ADAC. Raison principale: les valeurs des émissions de particules fines de son moteur thermique et une consommation élevée de 3,3 l/100 km et 7,0 kWh/100 km. La consommation moyenne indiquée par le constructeur s’élève à 1,5 l/100 km/ et 11,4 kWh/100 km. Si l’on continue de rouler avec la batterie déchargée, la consommation moyenne grimpe même à 5,1 litres.


En additionnant aux données du constructeur les émissions de CO2 provenant de l’électricité utilisée par le véhicule (99 g/km dans ce cas), la différence entre le prospectus et le test de l’ADAC affiche 13,9%. L’autonomie de la Golf plug-in en mode uniquement électrique est de 50 kilomètres avant la prochaine recharge.

Mercedes Plug-In S500

La Mercedes Plug-In S500 n’obtient aussi que quatre étoiles au test de l’ADAC. Avec sa méthode de test, l’ADAC a mesuré une consommation de 8,0 kWh/100 km et 5,2 l/100 km, ce qui correspond à 165 g/km d’émissions de CO2 cumulées. Le constructeur indique 65 g/km avec 2,8 l/100 km et 13,5 kWh/100 km. En ajoutant à cette valeur les émissions de CO2 induites par l’énergie électrique, elle passe à 141 g/km. L’écart est de 14,5% par rapport à l’EcoTest. Conduire la Mercedes en mode exclusivement électrique nécessite une recharge tous les 33 kilomètres.

Mitsubishi Outlander PHEV Top 4WD

Les données du constructeur pour la Mitsubishi Outlander PHEV Top 4WD sont de 1,9l/100 km et 13,4 kWh/100 km. Les valeurs effectives mesurées dans le cadre de l’EcoTest affichent 4,2 l/100 km et 8,0 kWh/100 km. Les émissions de CO2 mesurées par l’ADAC s’élèvent à 141 g/km alors que le constructeur indique 44 g/km. En ajoutant les émissions de CO2 de l’énergie électrique, on arrive à 119 g/km.


La différence par rapport aux mesures de l’ADAC est de 15,1%. Ce véhicule qui reçoit lui aussi quatre étoiles a besoin d’être rechargé tous les 52 kilomètres s’il n’est conduit qu’en mode électrique.

L’EcoTest de l’ADAC détermine la consommation, y compris la production de carburant (du puits aux roues), sur la base de ses propres mesures. Pour ce faire, les véhicules sont testés en cycle autoroutier, selon différentes simulations de trafic urbain et d’après le nouveau cycle de conduite mondial WLTC.

Pour en savoir plus de Toyota

Tout afficher (8)
Notre protection des données électroniques

Nous utilisons des cookies sur notre site Internet pour vous offrir le meilleur service.  Si vous l'acceptez, vous pouvez continuer de consulter notre site Internet ou vous pouvez vous renseigner sur la manière dont nous gérons les cookies.